Histoire d’une session, Automne 2016.

image_pdf

Session Lunel, 7 octobre 2016.

Nous commençons le cours, ce jeudi 27 octobre par le contrôle des connaissances de la 4ème année, soit la 8ème session pour 3 élèves de notre groupe, Emanuel, Benjamin et moi même, la pression monte !

Allons-nous passer le niveau demandé par Akanuma Sensei ? Nous le saurons le lendemain, après la seconde épreuve.

Le groupe est composé de niveaux différents c’est ce qui fait la richesse de ce groupe. Il y a les sages qui composent le groupe « instructeurs » et les petits et les grands nouveaux, dont certains comme Christelle, Cédric, et  Julien agitent déjà leurs ciseaux au travers de leur club. Nous échangeons facilement entre les uns et les autres, nous demandons conseils, les instructeurs sont toujours attentifs aux questions posées.

Notre maître nous explique le déroulement des épreuves, mise en forme d’un arbre jamais travaillé, etc… Alors nous nous mettons au travail,  et nous avons la journée pour cela. Pendant ce temps il travaille avec Nicolas l’interprète pour expliquer au groupe débutant, les formes des arbres, les tailles, et les ligatures. Il les aide ensuite à construire les arbres et à travailler. Quant aux instructeurs, ils procèdent à l’entretien de leurs arbres, préparation de l’hiver, nettoyage, taille, ligature éventuellement.

Le lendemain, nous devons pour les 3 élèves en contrôle, mettre l’accent sur la présentation d’un Bonsaï en Tokonoma, mise en situation et exposition de nos arbres travaillés avec le professeur. La pression est toujours présente, marquée par l’envie de faire bien, et de montrer le respect que nous devons à Akanuma Sensei pour ce qu’il nous a enseigné.

Le 3ème jour est consacré à la forme Bunjin, le « lettré »,  mais avant il faut dire que les 3 élèves ont été reçus à leur examen du contrôle des connaissances, ouf !, on peut se détendre un peu ! Enfin, façon de parler, car le « lettré » n’est pas facile à réaliser. Un arbre qui a du style, qui représente la maturité, concept du Wabi et Sabi, évoque la tristesse, la sagesse, la vieillesse.
20161028_091855 20161028_091926 20161028_091942 20161028_092753 20161028_092647 20161028_093801 20161028_095335 20161028_094259 20161028_092012 20161028_092910 20161028_092850 20161028_142300

Toujours présent pour nous guider, Akanuma Sensei nous incite à trouver seul notre inspiration, à ressentir nos arbres pour les travailler, trouver ce que veut exprimer l’arbre. C’est une matière vivante que nous avons devant nous et que nous considérons avec respect.

Le maître a souhaité nous parler de l’exposition mondiale, à Saïtama, au Japon, du 27 au 30 avril 2017. Ceux qui pourront y aller, pourront faire de nombreuses et magnifiques photos.
20161028_123154 20161028_123114

La session s’est terminée dans la joie et la bonne humeur habituelle. La passion anime notre regard sur le Bonsaï, gardons cette âme, gardons cette générosité dans la démarche constructrice de nos arbres et d’échanges avec nos collègues. Nous devons faire des efforts quotidien pour arriver à la philosophie suprême non pas du « bonsaï », mais sur nous même, simplicité, passion, valeurs et amitiés aux grès de nos rencontres.
20161028_124255 20161028_124251

Maria.