Les Ravageurs par Pascal Gradt

La protection phytosanitaire pour les bonsaï est indiqué lorsque, soit la survie de l’arbre est en jeu, soit l’esthétique.

Image1Les Ravageurs :

Chenilles défoliatrices.

La Lyde du pin. Lyde du pin La Processionnaire du pin. Processionnaire du pin
Intervenez dés l’apparition des chenilles, en général vers le mois de juin, enlèvement à la main. L’utilisation de gants est recommandé car la processionnaire est urticante.

La Pyrale du buis, plus présente en Alsace. Intervenez dés l’apparition des chenilles, en général vers le mois de juin, l’utilisation d’un traitement chimique sera nécessaire.
Pyrale du buis Pyrale du buis Pyrale du buis Pyrale du buis

Puceron cendré.
L’un des plus dangereux des pucerons, ils déforment complètement les branches, lutte biologique impossible les dégâts surviennent trop rapidement. Intervenez dés les premiers insectes détectés.
Puceron cendré Puceron cendré Puceron cendré
Puceron lanigère.
Presque aussi dangereux que le puceron cendré donc lutte chimique indispensable, il est parfois nécessaire de couper la branche infestée.
Puceron lanigère Puceron lanigère Puceron lanigère

Araignées rouges.
Ne pas lutter chimiquement car le cycle biologique de ce ravageur ne permet pas une lutte efficace, la lutte chimique avec des auxiliaires donne d’excellent résultat sur le cours terme et surtout sur le long terme. En France au Nord de la Loire introduisez Typhlodrome Pyri (prélevé dans les vignes, ou verger qui ont des population naturelles importantes), en-dessous de la Loire c’est avec Phytoséiulus que vous pouvez acheter.
Araignées rouges Araignées rouges Typhlodrome Pyri  Araignées rouges
Cochenilles.
Attention les produits à bases d’huile sont à proscrire en culture de Bonsaï, surtout pour les conifères car ils supportent mal les huiles sur les aiguilles. Préférez un traitement mécanique et faites vous aider d’auxiliaires comme les larves de coccinelle.

Cochenilles Cochenilles Cochenilles Cochenilles

Bupreste.
La larve du bupreste creuse de nombreuses galeries dans l’écorce de l’arbre. Les vieux tilleuls sont les abris favoris des buprestes, ces coléoptères aux magnifiques reflets verts. Traitez dés l’identification et protégez les plaies avec une pâte de cicatrisation.
Bupreste Bupreste Bupreste Bupreste

Scolyte.
Les scolytes sont de petits insectes xylophages. Ils pondent sous l’écorce des arbres et les larves se nourrissent de la sève des arbres, ce qui peut mener à la mort de l’arbre. Si vous avez subi une attaque en année N-1, placez des pièges à phéromones.
Scolyte Scolyte Scolyte Scolyte

Tipule.
La tipule est un insecte diptère de la famille des tipulidés dont l’aspect rappelle celui d’un moustique de très grande taille. La larve est un long asticot gris qui vit dans le sol où elle se nourrit de racines de plantes. Symptomatique d’un substrat trop humide, le risque est l’asphyxie racinaire. Il faut donc rempoter dans un substrat plus drainant. On peut aussi inoculer une bactérie (Steinernema feltiae) aux larves en diluant des nématodes en poudre dans l’eau d’arrosage ou encore traiter en pulvérisation avec Bacillus Thuringiensis. Les plus écolos laisserons faire les étourneaux.
Tipule Tipule TipuleTipule