Voyage au Japon du 25 février au 10 Mars 2015. (partie 4)

Visite du château de Kumamoto

Symbole de la ville, le château de Kumamoto s’élève sur une colline cernée de douves et de puissantes fortifications en pierre, réputées jadis imprenables. Érigée entre 1601 et 1607, cette citadelle était alors un modèle d’ingénierie militaire : le dispositif ne comprenait pas moins de 49 tours et 29 portes. Le château fut toutefois assiégé et incendié en 1877, durant la révolte de Satsuma. Le donjon a été restauré en 1960, semblable à l’original mais sur une armature en béton. D’autres bâtiments ont aussi été reconstruits afin de redonner au château une partie de sa splendeur d’antan.
Je sais cela fait très guide touristique, mais bon, on était là pour cela aussi !!

De belles plaques d’égouts, nous avons souvent remarqué qu’elles étaient peintes et que les décors étaient souvent différents.
DSCF1114 DSCF1115
Le seigneur de Kumamoto.
DSCF1120
Des camélias.
DSCF1125
A ce stade racines ou nebari ?
DSCF1131
Pour le plaisir des yeux !
DSCF1134 DSCF1136
Le château.
DSCF1139 DSCF1142 DSCF1143 DSCF1162 DSCF1179 DSCF1182
Même pas peur !!
Kuma 4 DSCF1144
Portraits de différents seigneurs du château.
DSCF1153 DSCF1154 DSCF1155
La salle de réception du château, reconstruite à l’identique ; ce que l’on voit de chaque côté de la « plate-forme » centrale, c’est le « chauffage », la chaleur était maintenue ainsi dans la salle par ces grands braseros.
DSCF1167
Décor d’une salle et détails.
DSCF1172 DSCF1175 Kuma 1 Kuma 2 Kuma 3
Ballots de thé.
DSCF1184
Les ballots de thé nous ramènent vers la civilisation, puisqu’ils sont à l’entrée du centre commercial voisin du château, et qui dit centre commercial, dit : Achats. Alors nous y avons fait notre provision de thé !!!
Le département de Kumamoto, sans être très connu est  le 5ème producteur de thé du Japon, et le 1er producteur de Kama-iri cha, un thé cultivé sans pesticide ni engrais chimique. Je ne parlerai pas de sa longueur en bouche etc..etc… je pense que vous savez mieux définir le vin que le thé, moi aussi, mais j’ai au fil des jours appris à aimer son goût et son parfum.
C’est fou comme mes yens se sont envolés !!!

I.K.